Amoindris par les blessures et les absences (il s’agissait d’un match reporté) et peu concerné par le résultat (la deuxième place des rhônistes étant déjà assurée) les rhônistes avaient laissé aux vestiaires les valeurs fondamentales pour espérer accrocher un résultat : engagement, défense et application.
En face par contre Annemasse luttait pour le maintien et avait absolument besoin de cette victoire.
A part peut-être le tout début du match où les rhônistes ouvraient le score sur pénalité (0-3), le match fut un cavalier seul de l’équipe d’Annemasse qui jouait un rugby simple mais appliqué et bien structuré, basé sur le pilonnage au près. La défense rhôniste subissait e n’arrivait pas à renverser le cours du jeu et c’est tout naturellement qu’Annemasse revenait d’abord au score sur pénalité (3-3) puis prenait l’avantage par un essai transformé et une pénalité (3-13).
Juste avant les citrons sur une relance des trois-quarts rhônistes depuis leurs 22m, le jeune ailier Robin Toucheboeuf était violemment plaqué par le troisième ligne centre adverse. Touché au niveau des cervicales il restait de longues minutes allongé au sol en attendant l’arrivée des pompiers puis était évacué conscient mais très marqué vers le centre hospitalier d’Annemasse (victime d’un traumatisme crânien il y était gardé en observation pour la nuit).
Devant la gravité de la blessure l’arbitre ne pouvait faire autre chose que d’exclure le plaqueur et Annemasse se retrouvait réduit à 14 pour toute la deuxième période.
Les rhônistes certainement marqué par cet accident ne revinrent jamais dans la partie. Jouant de manière individuelle, ils bafouillaient leur rugby et subissaient la furia locale sur-motivé par leur infériorité numérique. Ces derniers dominaient alors dans tous les compartiments du jeu et surtout dans l’engagement physique et allaient peu à peu se détacher au score en marquant 3 nouveaux essais (30-3). Ils allaient même sur un ballon tombé par les trois-quarts rhônistes dans leurs 22m bénéficier d’un essai de pénalité suite à une faute d’antijeu. L’arbitre renvoyait peu de temps après les deux équipes aux vestiaires sur le score large de 37 à 3 en faveur des locaux.
Les rhônistes n’étaient certes pas venus pour chercher la victoire mais rentraient aux vestiaires vexés de la correction reçue.

Le retour des blessés et absent s va faire du bien à ce groupe qui a besoin de se régénérer avant de jouer les phases finales du lyonnais.

Honneur Annemasse – RS (37 – 3)
Étiqueté avec :
My RS RUGBY

GRATUIT
VOIR